Açaï


L’extrait d’açaï jouit aussi d’une certaine popularité en matière de ralentissement du vieillissement, de prévention des troubles cardiovasculaires et du cancer, mais ces allégations n’ont pas encore fait l’objet d’études chez l’être humain. Il est par conséquent impossible d’évaluer l’efficacité de ce fruit pour la prévention ou le traitement des maladies.

L’açaï fait partie des traditions culinaires et médicinales des tribus indigènes d’Amazonie. Elles utilisent les jeunes pousses d’açaï (coeurs de palmier) ainsi que ses baies rouge pourpre tirant sur le violet qui, à maturité, rappellent un peu le bleuet, la myrtille ou la baie du sureau. Les fruits de l’açaï sont relativement riches en protéines, en glucides et en matières grasses. Comme certains de leurs constituants se dégradent très rapidement après la récolte, les fruits étaient généralement consommés frais et on en trouvait rarement hors des lieux où la plante poussait naturellement.