Ce perroquet maltraité a vécu l’enfer dans un appartement parisien


C’est dans un débarras d’un local d’entreprise que les policiers l’ont découvert. Enfermé dans une cage, le cacatoès était muni d’une collerette en métal. Aucun moyen pour lui de s’en débarrasser.

Comme le relate Le Parisien, il se mutilait et s’arrachait les plumes avec son bec pour essayer de se libérer de cet objet. Lorsqu’il a été récupéré, l’animal pesait 300 grammes et était en dépression.

Le perroquet, qui appartient au gérant de l’entreprise parisienne, a été confié à l’association de défense des animaux Stéphane Lamart.

Le perroquet maltraité n’aurait jamais pu être sauvé sans le signalement d’un témoin qui a prévenu l’association « Perroquets en détresse » , installée en Vendée. Celle-ci a alors contacté l’association de défense des animaux Stéphane Lamart qui s’est empressée de prévenir les forces de l’ordre.

[wpdevart_facebook_comment curent_url="https://worldtop.org