Condition animale : « Peut-être que les humains prendront conscience de ce que ça fait de tourner en rond toute la journée dans un petit espace”


Selon Christine Grandjean, présidente d’une association de protection animale, le manque de liberté dû au confinement actuel de la population présente quelques similitudes avec celui des orques ou des dauphins dans les parcs marins.

Plusieurs raisons peuvent expliquer ce mal-être. Le sentiment de confinement, d’une part. Les orques, comme les Hommes, ont en effet évolué pour se déplacer sur de longues distances. On imagine alors difficilement un tel mammifère s’épanouir dans un bassin bétonné. Ces réservoirs ne sont tout simplement pas assez grands pour répondre à leurs besoins. Tout comme votre appartement n’est pas assez grand pour que vous puissiez y vivre toute votre vie enfermé à l’intérieur. Même si beaucoup d’entre nous sont casaniers, au bout d’un moment l’espace commence à manquer.

Lire la suite sur @ SciencePost