‘Le Coronavirus nous rappelle que le monde ne nous appartient pas’ : la réflexion lucide de Pepe Mujica






À un moment comme celui que nous vivons, où l’épidémie de Covid-19 s’est très vite transformée en pandémie mondiale, nous avons appris à nos dépens que la vie de chacun est fragile, les quelques certitudes que nous pensions avoir ont disparu en quelques semaines. Nous nous sommes tous retrouvés, partout dans le monde, enfermés de force dans nos maisons, attendant que la courbe de la contagion diminue considérablement, tandis qu’à l’extérieur, la Nature s’épanouit indépendamment des souffrances de l’Homme.

L’ancien président de l’Uruguay, José « Pepe » Mujica, qui a toujours été très attentif à l’écologie et à la préservation de la nature et de notre habitat naturel, s’est ouvert à une belle réflexion sur ces temps de pandémie, où la propagation du Coronavirus semble nous rappeler que le monde dans lequel nous vivons ne nous appartient pas vraiment comme nous le pensons :

Lire la suite sur : Curioctopus