Le prix des ‘fake news’ : 300 personnes meurent en buvant une liqueur au méthanol pour ‘guérir’ du coronavirus


Les réseaux sociaux peuvent être une arme à double tranchant au sujet des informations. S’ils sont exploités au mieux, ils peuvent transmettre les bons messages mais, comme c’est le bon sens de chaque individu qui entre en jeu à chaque fois que l’on y publie quelque chose, il devient très difficile de déterminer si l’on est face à une vérité ou à une vulgaire “infox”. En Iran, de nombreuses personnes ont payé le prix fort des fake news concernant le coronavirus : environ 300 personnes sont mortes après avoir ingéré une liqueur à base de méthanol – une substance similaire à l’alcool, extrêmement toxique – en croyant qu’elles “guériraient” du coronavirus. Un millier d’autres personnes se sont intoxiquées après avoir essayé le même “remède” toxique.

Lire la suite sur @ Curioctopus