L’envie de café est liée à la génétique, mais aussi à l’entourage !


En 2018, des biologistes avaient estimé avoir découvert des indices sur la façon dont le café agit sur la santé de notre cœur. Selon eux, la consommation idéale est de quatre tasses de café fort. Cependant, dans les faits, la consommation de cette boisson chaude peut varier énormément d’une personne à l’autre. Or, une étude menée aux États-Unis a permis d’établir un lien entre la soif de café et des facteurs génétiques. Toutefois, cette envie a également pour origine la quantité de tasses bues par la famille, les amis et autres collègues.

L’objectif de l’étude ? Mieux comprendre les effets de la génétique et des comportements sur le risque de maladies cardiovasculaires. Ainsi, Paul Williams a fait appel à une méthode nommée “régression quantile”. Celle-ci lui a permis de mesurer l’influence de la génétique et des comportements de l’entourage sur la consommation de café.

[wpdevart_facebook_comment curent_url="https://worldtop.org