L’ère de l’essence au plomb est officiellement révolue


L’essence au plomb n’est plus utilisée dans aucun pays du monde. L’Algérie était en effet le dernier État à utiliser ce carburant. Le Programme des Nations unies pour l’environnement (PNUE) salue une étape majeure qui permettra de sauver chaque année plus de 1,2 million de vies.

Le plomb est un métal retrouvé majoritairement dans la croûte terrestre. Il propose un point de fusion bas et peut être facilement combiné avec d’autres métaux pour former des alliages. C’est la raison pour laquelle les humains l’utilisent sous différentes formes depuis des millénaires. Dans les années 1920, General Motors (GE) a finalement découvert que l’ajout d’un composé de plomb (le tétraéthyle) à l’essence améliorait les performances de ses moteurs. Son utilisation a ensuite été généralisée, malgré les effets dévastateurs du plomb sur la santé humaine qui, à l’époque, étaient déjà connus.

Lire la suite sur @ SciencePost