Thierry Lhermitte : retour sur son terrible calvaire lors du tournage de ‘Dîner de cons’, “J’ai beaucoup souffert”


La comédie française culte a fait rire des millions de français. Mais derrière un film finement écrit se cache un tournage très dur psychologiquement pour le comédien principal.

« C’était dur parce que Francis Veber, il veut entendre ce qu’il a écrit. Moi je n’étais pas habitué à ça, j’ai beaucoup souffert, mais j’ai beaucoup appris. » Pour autant, ne pensez pas qu’il en veut au réalisateur, bien au contraire. Il savait dans quoi il s’embarquait : « Il veut le sens de ce qu’il a écrit. Et le sens, il sort par la musique. Il veut entendre ça et pas un truc qui vous arrange parce que vous savez bien le faire (…) Franchement, c’est lui le chef d’orchestre de ce chef-d’œuvre de culture populaire« .

[wpdevart_facebook_comment curent_url="https://worldtop.org