Une start-up a créé une enzyme révolutionnaire capable de recycler le plastique “à l’infini”


La start-up clermontoise Carbios a développé une enzyme révolutionnaire permettant de recycler, encore et encore, l’un des plastiques les plus utilisés dans le monde.

En effet, les technologies de recyclage existantes ne permettent aujourd’hui de récupérer qu’une partie de la matière. En conséquence, le plastique recyclé n’a plus le même niveau de pureté que le PET originel. C’est pourquoi, par exemple, il ne peut donc plus être mis au contact d’aliments. En outre, ces procédés ne peuvent être reproduits qu’un nombre limité de fois (pas plus de six fois en général). Les déchets sont ensuite incinérés.

Pour beaucoup, ces limites expliquent en partie pourquoi si peu de déchets plastiques sont aujourd’hui recyclés. Seul 10% du PET mis en circulation sur le marché est effectivement concerné par le recyclage. Mais la situation pourrait bientôt évoluer. Une start-up française, Carbios, vient en effet de trouver un moyen de recycler le PET “à l’infini”.