Tuée à coups de transat, son agresseur déclare “avoir fait une bêtise”


Un homme de 31 ans a été placé en garde-à-vue ce mardi 3 mars au Havre « pour violences volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner » après le meurtre de sa compagne de 33 ans.

Tout a débuté par un appel au 17, le 3 mars dernier. Un individu avoue « avoir fait une bêtise, qu’il a frappé son amie et qu’elle ne se réveille pas » . À l’arrivée des secours, ils découvrent « une femme de 33 ans, inconsciente et qui présente des marques de violences ». Les faits ont été relatés par le procureur du Havre, François Gosselin. Emmenée d’urgence à l’hôpital du Havre puis transférée au CHU de Rouen, la victime « est décédée mardi après-midi » a précisé le magistrat. Une fois au poste, le suspect raconte le déroulement de la journée et son excès de colère qui l’a submergé.

[wpdevart_facebook_comment curent_url="https://worldtop.org