Une nouvelle particule candidate pour la matière noire


Des physiciens de l’université de York (Canada) ont identifié une particule subatomique qui pourrait constituer la mystérieuse “matière noire”.

C’est dans les années 1970 que l’idée de “matière noire” voit véritablement le jour, grâce aux travaux de l’astronome Vera Rubin.

Autrement dit, la seule présence des gaz et de la poussière, qui constituent la matière dite baryonique (matière “normale”), ne permettait pas d’expliquer les mouvements stellaires.

Par la suite, on a donc suggéré l’existence d’une forme de matière supplémentaire capable d’expliquer ces mouvements. Celle-ci, qui n’émet, n’absorbe ni ne réfléchit aucune lumière, a donc naturellement été surnommée “matière noire”. On estime aujourd’hui qu’elle compose environ 26,8 % de l’Univers (4,9 % pour la matière normale, et 68,3 % pour l’énergie sombre).

Lire la suite sur @ SciencePost